Spiritualité, militantisme, vie du monde et vie quotidienne

Ouverture d'esprit

Guy Corneau

indguy.jpg

Je voudrais vous présenter cet auteur de livres de psycho, tant il est pertinent dans ses analyses et tant ses ouvrages ont pu m’aider à mieux me connaître…

Sur son site; http://www.guycorneau.com , il commence par nous dire:

« Chaque être doit gagner sa liberté. Le combat que chacun est amené à livrer se déroule loin des champs de bataille, il se passe à l’intérieur. C’est une lutte pour libérer le meilleur de soi. » « Ainsi débute mon dernier livre. D’une certaine façon toutes les informations que vous trouverez sur ce site sont en rapport avec ce combat intérieur qui aboutit à un acte d’amour de soi et de la vie. Livres, conférences, ateliers, voyages, émissions de télévision, poésie, théâtre, tous ces éléments convergent dans cette quête d’autonomie réelle. »

Il paraît manifeste que l’autonomie intérieure, sincère, réelle et profonde est l’état bénéfique qu’il souhaite faire connaître à ses patients et à ses lecteurs.

La liste de ses ouvrages est bien trop conséquente pour tous les présenter, je vais donc me limiter au premier que j’ai lu de lui:

livreamourheureux.gif Titre : N’y a-t-il pas d’amour heureux? Hum. Je vous rassure emoticone , il y a un sous-titre:

Comment les liens parents-enfants conditionnent-ils nos amours?

Résumé :

Rien n’est plus complexe que l’amour et la vie à deux ! Nous sommes souvent dominés par l’égoïsme, la peur, la dépendance, la colère… Les relations parents-enfants conditionnent directement nos choix affectifs, soit parce que nous recherchons un modèle, soit parce que nous le fuyons. Guy Corneau nous apprend tout simplement que pour aimer l’autre, nous devons commencer par nous réconcilier avec nous-mêmes. Prendre conscience de nos blessures et en guérir. Alors seulement nous pourrons recevoir et donner, et connaître un amour harmonieux.

Merci à Guy Corneau pour cet ouvrage qui m’a ouvert les yeux alors que j’étais encore très jeune et m’a permise de comprendre les mécanismes défaillants que je vivais.

Je vais tenter de vous présenter ses autres ouvrages :

sophrologie.jpg

Victime des autres, bourreau de soi-même

« Immanquablement, presque immanquablement, vient un moment dans une vie où ça ne va plus, où ça ne va plus du tout… » S’appuyant sur son expérience de thérapeute, sa formation de psychanalyste jungien, et avec un ton empreint de simplicité, de familiarité, Guy Corneau nous prend par la main et nous entraîne dans sa lecture en nous donnant l’impression que son livre s’adresse personnellement à chacun de nous. Avec ce nouveau livre, Guy Corneau nous propose à la fois une véritable méditation sur l’état de notre relation avec nous-mêmes, ainsi qu’un itinéraire de transformation personnelle qui – sans le faire jouer au « gourou » – nous aide à échapper à ces rôles de victime et de bourreau dans lesquels nous avons tendance à nous enfermer et nous donne les clefs pour sortir de notre éternelle problématique de souffrance.

Guy Corneau à la fin de son ouvrage indique :
« Madame, monsieur, lorsque tout est dit, il ne reste plus que la joie de valser avec la vie, car c’est une valse que nous venons d’exécuter, dans la plus belle salle de bal du monde : votre être
intérieur. Je vous remercie du fond du cœur
d’avoir bien voulu m’accorder cette danse. »

victimedesautresbourreaudesoimeme.jpg

 

Père Manquant, fils manqué

Cet ouvrage ne traite pas seulement de l’absence physique du père ; il s’interroge sur le silence qui isole aujourd’hui les pères des fils et qui donne à ces derniers l’impression d’avoir été mal paternés. 

Et si ces pères manquants avaient inévitablement engendré des fils manqués ? Cette question cruciale a amené Guy Corneau à se demander pourquoi la condition d’homme est si inconfortable aujourd’hui, pourquoi les hommes ont peur de l’intimité, pourquoi ils redoutent cette agressivité qu’ils refoulent au plus profond d’eux-mêmes, pourquoi ils se sentent obligés de jouer les héros, les éternels adolescents, les séducteurs, les bons garçons… pourquoi il est si difficile de devenir un homme à part entière dans nos sociétés où les rites initiatiques de l’adolescence ont disparu.

Ce livre est important parce qu’il rompt le silence. Pour les fils manqués, c’est la seule façon de guérir le père blessé en eux. 

peremanquant.jpg

 

 

La guérison du cœur

Ce livre débute par une impressionnante description : celle d’un homme qui se laisse progressivement glisser dans la maladie et la mort. Cet homme, c’est Guy Corneau lui-même. Ainsi nous indique-t-il clairement le chemin : ce n’est pas un maître qui s’adresse à nous, mais un être humain, riche de son expérience, lourd de ses propres souffrances.

Guy Corneau nous montre en quoi la maladie nous donne une extraordinaire occasion (même si elle est douloureuse) de relire notre propre histoire et d’aller plus loin que la répétition permanente de nos misères et de nos handicaps.

Au fil des pages nous découvrons comment médecins, scientifiques, psychologues abordent aujourd’hui la question de la « vraie » guérison : celle qui ne se limite pas à faire cesser l’apparence du mal, celle qui s’attaque à ses racines en nous faisant revivre nos vieilles peurs, nos sensations d’abandon, notre angoisse de n’être pas aimés, pas reconnus…

Qu’y a-t-il au bout de la route ? peut-être un mot tout simple : le bonheur. 

guerisonducoeur.jpg

10 commentaires »

  1. Pauline Ducharme dit :

    Bonjour,
    pouvez-vous me dire où et quand aura lieu l.atelier dont Monsieur Corneau a parlé lors de sa présence à l’émission de France Beaudoin, le 8 juin.Il s’agit de méditation,guérison…
    Merci, je suis intéressée

    Pauline

  2. E. PACELLI dit :

    merci d’être là monsieur corneau pas toujours facile de vous lire quand on ne crois plus en rien leçon de vie de votre part dois vous relire et réapprendre l ‘amour de l’autre je vous souhaite santé Docteur de coeur

  3. Carole Chayer dit :

    Merci, M. Corneau c’est formidable….

  4. thierry dit :

    Bonjour Guy ;
    je voudrais juste vous dire que c’est extraordinaire et enrichissant humainement,spirituellement et intellectuellement de vous écouter et surtout de prendre du temps pour vous lire ,personnellement je ne vous ai pas beaucoup lu mais je vous ai déjà vu2ou4 lors de vos passages aux différentes émissions à la télevision ,j’éspere que peut etre un jour, j’aurai l’occasion de vous rencontrer face àface .
    Je vous souhaite de continuer d’aller bien avec votre santé et votre vie en géneral .
    Dieu vous bénisse !
    thierry

  5. Johanne Charron dit :

    Bonjour M.Corneau
    Je termine la lecture de REVIVRE ,quel livre merveilleux BRAVO et MERCI !!!
    Vous avez su mettre des mots sur des états d’âmes ,de l’espoir,de la compréhension face à la vraie VIE!!
    Je reconnais et respecte davantage mes états intérieurs ! Je suis actuellement en convalescence après un épuisement profesionnel et 2 deuils !
    Merci de votre générosité j’honore votre grandeur d’âme ! Longue vie et soyez heureux et amoureux ! Johanne Charron

  6. Linda Proulx dit :

    Bonjour Monsieur Corneau .
    Je vous souhaite Un joyeux Anniversaire ! et évidemment la santé parfaite , jai tout lu vos
    livres, vous êtes extraordinaire ,
    Vous commencez une année 9 en numérologie à votre anniversaire , et c’est une année de grand nettoyage à tous les nivaux ! alors bonne chance et lâchez pas
    Ont vous aiment bonne journée Linda

  7. Solange Roy dit :

    Bonsoir,

    J’ai assisté vendredi soir dernier à votre conférence, j’ai beaucoup aimé.
    Un petit truc pour adoucir la voix lorsqu’on a à prendre la parole, demander d’avoir des morceaux de citron dans votre eau, cela va adoucir votre gorge. Il est préférable de ne pas se racler la gorge.

    Bonne conférence,

    Sol Ange, un ange au sol
    St-Jean-sur-Richelieu

  8. Céline villeneuve dit :

    Je viens d’écouter une partie de votre message lors de votre passage à la radio à l’émission de Cristiane Charest. Et cela m’a beaucoup rejoint. Pour moi aussi la détente, la marche en forêt,la méditation sont très important et c’est vrai que se sont des activités qui ne coutent pas un sous il suffit de prensre du temps. L’an passé mon fils de 35 ans s’est suicidé et pour moi c’est comme combattre un cancer et pour mon fils aussi c’était la même chose c’est le cancer de l’âme et pourtant c’était un garçon der la nature qui s’est beaucoup oublié dans sa relation avec sa femme et comme maman on ne sait pas toujours tout mais aujourd’hui je peux constater que si je n’avais pas la méditation, les marches en nature et le support de mes frères, ma soeurs, mes amis mes petits-enfants peut-être que je n’aurais pas pu passer au travers. En vous écrivant je pense que j’aurais peut-être aimer mieux combattre un cancer que de vivre le suicide de mon fils. Mais continuez votre berau travail ce que vous avez dit ce matin m’a fait du bien et me dit qu’il faut que je continue à me détendre.

  9. GOMMETON dit :

    suis interessé par stages en France sur la CNV par exemple.
    Peut-on obtenir le calendrier des futures interventions dans ce domaine sur les prochains mois?
    Merci.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

uneaura4etoiles |
Fanatique d'esprit |
Scravic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | New EVENING Newcastle CHRON...
| Archives Montségur 09
| Paroles de Soie