Spiritualité, militantisme, vie du monde et vie quotidienne

Ouverture d'esprit

Etre heureux

Etude du Gosho « Le bonheur en ce monde » 

 (L&T, Vol.1, p.179) 

Que nous nous sentions heureux ou malheureux ne dépend en définitive que de nous. Si nous ne changeons pas notre propre état de vie, nous ne trouverons jamais de vrai bonheur. Mais, quand nous changeons notre état d’esprit, cette transformation intérieure entraîne celle de tout le monde qui nous entoure.

Nous sommes nés en ce monde pour goûter la joie d’être en vie. Nous ne sommes pas nés pour souffrir. Telle est la définition fondamentale de la nature humaine donnée par le Sûtra du Lotus. Vivre heureux et libre en ce monde signifie aimer son travail et sa vie de famille, et apprécier de faire des efforts pour aider les autres. Si notre état de vie est vraiment élevé, même lorsque quelque chose de désagréable se produit, nous pouvons considérer cela comme quelque chose qui rend la vie intéressante, comme une pincée de sel qui révèle le goût d’un plat trop sucré. Il est possible d’éprouver une grande joie d’être en vie, quoi qu’il arrive.

Rien ni personne d’autre que nous n’a le pouvoir de nous rendre heureux. Etre balloté par les autres, ou par les circonstances et l’environnement, n’est pas la manière de vivre qu’enseigne le Sûtra du Lotus. Le véritable bonheur ne consiste pas à se sentir heureux un instant et misérable l’instant d’après. Dépasser la tendance à rendre les autres ou l’environnement responsable de nos malheurs nous permet d’élever considérablement notre état de vie.

Un proverbe dit : « Un cœur mesquin s’habitue aux misères et s’y soumet, tandis qu’un grand cœur s’élève au-dessus du malheur. » Le vrai bonheur n’est pas l’absence de souffrances. Jour après jour, le temps ne peut pas rester constamment au beau fixe. Le véritable bonheur consiste plutôt à se construire un soi qui demeure debout, digne et indomptable comme un grand palais, par tous les temps, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente.

Quand à ceux qui ont à souffrir de la calomnie, rappelez-vous que ceux qui ont recours à la diffamation sont les vaincus, sur le plan humain ; il n’y a rien de plus vil ni de plus bas. Nous ne devrions pas être le moins du monde troublés par une telle attitude. De même qu’on ne porte pas des ordures à sa bouche, on ne devrait pas laisser de telles bassesses pénétrer dans son cœur.  

Vingt commentaires sur le Gosho, Daisaku Ikeda, p.279 à 294

badcoeurbonheur.gif  Le bouddha dans votre miroir, Chapitre IV :  Le bonheur 

« La plupart des gens sont aussi heureux qu’ils décident de l’être. »

Abraham Lincoln

Nous croyons généralement que nous serions plus heureux si nous avions moins de problèmes, ou que, une fois résolu le problème auquel nous faisons directement face, le bonheur s’ensuivra. Mais cela n’arrive jamais tout à fait comme cela. Le problème du jour est remplacé par de nouveaux problèmes en une succession sans fin. A peine pensons-nous avoir une possibilité de reprendre notre souffle que nous sommes confrontés à de nouveaux défis. Cette manière de penser assimile les problèmes au malheur. Est-il possible de bâtir une vie sans problèmes pendant une période significative ? Le bouddhisme dit que non.

Le bonheur durable n’est pas l’absence de problèmes. Tout le monde a des problèmes, même les saints et les sages. Pourtant, nous connaissons tous des personnes avec d’énormes problèmes qui sont heureux et d’autres qui ont tout pour eux et sont malheureux.

Au niveau le plus fondamental, le bouddhisme reconnaît que la vie abonde en problèmes. Comprendre que la vie est synonyme de difficultés nous libère, parce que cela nous aide à appréhender les problèmes comme des composantes naturelles de la vie, et non comme des signes de nos insuffisances. Comme le dit le proverbe : « Un cœur étriqué s’habitue au malheur et devient docile, tandis qu’un grand cœur domine l’infortune. » Dans la perspective bouddhique, le fait que la vie soit remplie de problèmes n’est pas une raison pour être déprimé, découragé ou résigné à un destin misérable.

Le bouddhisme trouve le bonheur au cœur des problèmes plutôt que dans leur absence. Dans la plupart des cas, l’illusion est la raison pour laquelle tant de gens sont malheureux. Les êtres humains n’arrivent pas à comprendre la véritable nature du bonheur.

Il existe deux types de bonheur : le bonheur relatif (temporaire) et le bonheur absolu (durable).

Le bonheur relatif est le sentiment de satisfaction, de contentement ou de joie que l’on éprouve après avoir réalisé nos désirs. Du fait de l’inscription dans le temps de ce que nous accomplissons ou de ce que nous obtenons, ce genre de bonheur subit habituellement l’usure du temps. Souvent, après avoir expérimenté cette joie, son absence nous rend plus découragés que jamais.

Le bonheur absolu est un état de vie dans lequel nous pouvons apprécier notre vie dans n’importe quelle circonstance. On appelle aussi boddhéité cet état de bonheur absolu. Nous sommes nés pour être heureux, pas seulement pour endurer la souffrance. Ici, on ne vit pas en réaction aux conditions extérieures. Nous ne sommes pas à la merci de notre environnement. Notre bien-être est infaillible puisqu’il ne dépend pas de quelqu’un ou de quelque chose d’autre. Parce que ce bonheur est construit de l’intérieur, il ne peut être détruit par des circonstances en changement constant.

Les chercheurs contemporains en psychologie nous disent que pour être heureux, on doit :

-         Avoir l’estime de soi,

-         Avoir le sentiment de maîtriser sa vie,

-         Avoir une vision optimiste,

-         Se consacrer à un noble objectif.

Outre ces qualités intérieures, les chercheurs s’accordent aussi pour dire que le fait d’avoir :

-         Un travail et un rôle qui font sens,

-         Des relations d’amour durables et stables

Constituent également les composantes d’une vie heureuse.

D’après des études de spécialistes le meilleur indicateur d’une vie globalement satisfaisante n’est pas la vie familiale, ni les amitiés, ni les revenus matériels, mais la réalisation de soi. En définitive, le bonheur est déterminé par le degré avec lequel nous établissons un moi solide. Même en dehors du champ de la philosophie bouddhique, la notion de maîtrise de soi est reconnue comme un des ingrédients importants du bonheur.

« L’enfer, c’est aller à la dérive ; le paradis, c’est tenir le gouvernail. » Georges Bernard Shaw

12 commentaires »

  1. touk dit :

    Ce que l’esprit voit, le coeur le ressent.Personne ne peu rendre quelqu’ un heureu du moment qu’ on ne parle pas avec son coeur en toute franchise.J’ aime bien ta façon d’ écrire je la trouve forte intérrésante.

  2. didine dit :

    Joli blog , tres interessant, j aime ta facon d ecrire et de voir les choses.

    Bisous a bientot

  3. jacques dit :

    Bonjour,
    Joli blog dans l’ensemble. de douces pensées dans ce monde de truands et de violence.

  4. vila dit :

    impressionnant tu est doué pour l’ecriture. continue comme sa. en plus de sa tout est vrai. bisoux a+

  5. Ben dit :

    mmm impressionnant, tu as une jolie plume.
    Sur le bonheur et le fait d’être heureux je citerai trois hommes:

    Vivons donc heureusement sans haïr ceux qui nous haïssent. Bouddha

    Il n’est pas possible de vivre heureux sans être sage, honnête et juste, ni sage, honnête et juste sans être heureux. Epicure

    Dans tous les cas, mariez-vous. Si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux ; et si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l’homme. Socrate
    :)

  6. jadelame dit :

    Je reviendrai
    J’aime beaucoup
    Jade

    Dernière publication sur jade : Lecture

  7. Charles dit :

    Intéressant!! Je suis justement en train de lire un livre qui t’intéresserait peut-être:

    http://www.psychologytoday.com/articles/pto-19970701-000042.html
    http://www.parutions.com/pages/1-6-67-4269.html

    Il expose le résultat de 25 ans de recherche sur le bonheur, avec les gens. Il y a un bon vidéo sur le sujet ici:

    http://www.ted.com/index.php/talks/mihaly_csikszentmihalyi_on_flow.html

  8. loic dit :

    vraiment interressant.. Je reviendrai

  9. patricia Mignone dit :

    coucou Marie
    Je tombe seulement sur ton blog :o )
    Je voudrais ajouter un autre éclairage à la question du bonheur qui va de pair avec les idées que tu développes sur l’accomplissement.
    Il existe un livre de référence intitulé « Dialogues avec l’Ange ». Il n’a pas d’auteur parce qu’il a été « channelé » mais tu le trouveras facilement.
    L’Ange s’entretient avec un groupe de 4 jeunes gens sur le rapport à Dieu (qui est androgyne) et nous fait comprendre que nous existons comme une émanation de Dieu et que notre tâche dans l’existence consiste à vivre, faire des expériences, construire du sens car, en définitive, nous permettons à Dieu de faire l’expérience de l’incarnation à travers nous. D’où l’importance, comme tu l’écris, de construire une vie cohérence et sensée.
    Je partage aussi l’intérêt de Charles pour les travaux de Mihaly Csikszentmihalyi qui, lui aussi, pointe que l’expérience du bonheur est une expérience de sens et de cohérence.

    A bientôt!

    Patricia

  10. LEFEUVRE dit :

    bonjour bonjour :-)

    je tenais à te remercier ca me fait du bien de te lire j adore ta facon de penser , d’ écrire de partager…
    à bientot

  11. mounia dit :

    sois heureux un instant cet instant c’est ta vie

  12. TACITE dit :

    je te remercie pour cette belle écriture, tu as su partager et dire tout ce que je pensais au fond de moi. Car je n’arrivais pas le dire de cette manière. Et le plus souvent l’ont me traitait de fou, que la vie n’allait pas dans ce sent pourtant je me sentais très heureuse et épanouie. j’avais juste du mal à me surpasser pour éviter de faire du mal aux autres mais au fond c’est nous-mêmes qui nous faisons du mal. Grâce à toi je peux continuer à vie sans m’inquiéter et m’épanouir sans me faire du mal. Je suis un homme qui n’a pas besoin de reconnaissance je vis et je fais ce que je peux pour les autres et pour moi.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

uneaura4etoiles |
Fanatique d'esprit |
Scravic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | New EVENING Newcastle CHRON...
| Archives Montségur 09
| Paroles de Soie