Spiritualité, militantisme, vie du monde et vie quotidienne

Ouverture d'esprit

Daisaku Ikeda : un homme de paix

sensei1.jpg

Quand la haine ou la faveur de la multitude s’attache à un homme, il faut examiner pourquoi.

[Confucius]

Daisaku Ikéda a dit: « Vous êtes votre propre maître. Qui d’autre pourrait l’être? Parvenir à se contrôler soi-même, voilà ce que signifie trouver un maître de grande valeur! »
Il insiste en effet sur l’importance de la relation maître et disciple. Chose qui n’est pas très familère pour nous, occidentaux. Mais après avoir beaucoup étudié, je considère D. Ikeda comme mon maître bouddhique. Un lien qui n’est pas à lire sous la forme « dominant/dominé » mais « personne qui guide/personne qui se laisse guider » … C’est ainsi que je le vis, même si « se laisser guider » n’est pas perdre son esprit critique, bien au contraire! Le maître bouddhique a, pour son disciple, le voeu que celui-ci aquiert le plus grand bonheur et épanouissement possible, et montre le moyen d’y parvenir aux autres. On peut aussi parler de guide spirituel.
  Je dirais qu’en le lisant, en recherchant profondément son intention dans ses écrits, le message qu’il fait passer, la réponse devient évidente et je ressens quel message je dois prendre pour moi dans ma vie. Et je le fais, et cela me fait avancer. Daisaku Ikeda me guide en me montrant la marche à suivre… D’où l’image du guide…

Il m’a apprit, moi qui était assez intolérante vis-à-vis du catholisisme, entre autres religions, la tolérance. Il m’a apprit à dépasser mon petit égo, à me dépasser, ne jamais me décourager, vivre dans la joie, relever sans cesse des défits. Chérir ma famille, mes amis, et développer un amour qui puisse s’étendre à toute l’humanité.

Ce serait extrêmement réducteur que de dire que ce sont les seules choses que ses enseignements m’aient apporté.

Il nous invite, et nous donne le moyen de faire notre « révolution humaine ».

Alors, merci Sensei. Mon engagement est clair. Je lutterais jusqu’à la fin de ma vie pour le bonheur des autres, pour la paix dans le monde, en gardant toujours dans mon coeur le voeu de mon maître bouddhique, Daisaku Ikeda, tout comme lui garde en son coeur le voeu de son maître, Josei Toda.

Sur la toile, dur de savoir à quoi s’en tenir. Lorsque l’on tape « Daisaku Ikeda » sur google, on ne peut voir que ce titre affreux, agressif (en majuscules): « Je fus violée par daisaku Ikeda ». Lourdes et graves accusations, suivies d’un procès qui a totalement rendue sa dignité à ce grand humaniste. La demoiselle en question a présenté des excuses publiques, de fait. voir ce lien: http://www.reponses-soka.fr/spip.php?article5#nobuhira

Daisaku Ikeda a, a ce jour, reçu 4000 distinctions dans le monde entier. Il a, en ce qui concerne l’Europe, mené des dialogues avec 26 personnalités, comme le prince Charles, F. Mitterant, J. Chirac, etc.

 

Des distinctions reçues par Daisaku Ikeda à travers le monde:

Récompenses:
Ordre de la Fédération de Russie (2008 Friendship, Russie); Ordre du Mérite « Grand Officier » (2006, Italie), AS Pushkin Médaille d’or (2005, Russie), ordre de Francisco de Miranda, première classe (2005, Venezuela); Global Excellence Award, San Gabriel Valley Chapter, Association nationale pour l’avancement des gens de couleur (2002, USA); Ordre du Mérite civil du Libertador Simon Bolivar dans le grade de Grand Croix (2002, Bolivie); élogieuse pour la paix et des droits de l’homme Contributions, Nelson R. Mandela School of Medicine, University of (2002 Natal, Afrique du Sud), titre de Chevalier de la Grand Croix de l’Ordre équestre du Saint-Agathe (2001, République de San Marin), de l’éducation en tant que transformation Award, de l’éducation comme projet de transformation (2001, USA); Tagore Peace Award (1997, Inde), Grand Croix de Chevalier (1996 Rizal, Philippines); Simon Wiesenthal Center International Tolerance Award (1993, USA); Rosa Parks Humanitarian Award (1993, USA); Knight Grand-croix du Très Noble Ordre de la Couronne (1991, Thaïlande); Ordre du Mérite de Mai dans le grade de Grand Croix (1990, Argentine); ordre national de la Croix du Sud de la république du Brésil (1990, Brésil); HCR Humanitarian Award (1989), le Kenya Littérature Orale Award (1986, Kenya); paix et la Coupe de l’amitié (1986, Chine); paix des Nations Unies Award (1983), et autres.
Citoyenneté d’honneur:
De plus de 600 villes, les États et les gouvernements locaux à travers le monde.
Ceci étant posé, j’aimerais également ajouter que Daisaku est un écrivain et poète reconnu.

 je vous invite à visiter la page qui lui est dédiée ici, bien plus complète!

http://www.revolution-humaine.fr/index.php/categorie/daisaku-ikeda/

picaigle.bmp

9 commentaires »

  1. YPS dit :

    Jolie page de reconnaissance, au dessus de l’étang de la paix.
    Merci Marie
    Yann

  2. Jacques Aurélien dit :

    Je suis du même avis ! Daisaku Ikeda est incontestablement le plus grand Humaniste et Homme de paix dans le monde actuel. Il perçoit et touche, avec une célérité extraordinaire, les préoccupations et les coeurs de tous les peuples du monde. C’est une chance inouie de l’avoir comme son maître !

    Merci infiniment Senseï !

  3. konan n'guessan willy clavaire dit :

    j’aimerai tant vous rencontrer,mon maitre ikeda.vous etes la clé de la vie de plusieurs peuples et en particulier tous les bouddhistes du monde entier.je vous remercis au nom de tous les pratiquants de la cote d’ivoire pour l’amour que vous avez pour tous les etres humains.je vous remercis.

  4. franck zigle dit :

    merci sensei

  5. ABIH Djoné jean baptiste dit :

    Merci sensé pour tout ce que tu fais pour des gens ordinaires comme nous. Avec toi dans notre coeur, nous nous sentons en sécurité. nam myoho rengué kyo.

  6. Mickael dit :

    Je suis très grande difficulté ,mais grasse a ce bouddhisme je surmonte mais peur ;la victoire est au bout Nmrk

  7. SYLVERE SODOUA dit :

    je remerci sincerementtout les bouddhas des dix direction toute les divinité d’etre née sous la forme humaine et d’avoir racontre le bouddhisme de nichiren daishonin.a mon maitre IKEDA SENSEI d’avoir internationalisé la SG devenu SGI.ce qui fait de moi aujourd’huit un pratiquant du sutra du lotus.merci sensei

  8. gallego dit :

    Depuis près de 3.000 ans, le bouddhisme s’est répandu à 192 pays et territoires.
    L’enseignement définitif de cette doctrine a été promulgué au XIIe siècle par Nichiren Daishonin, celui que l’on considère comme le Bouddha originel. Non pas le fondateur, Shakyamuni, comme beaucoup d’écoles bouddhiques le proclament. Il est crucial de bien étudier cela. C’est vraiment fondamental.
    Les informations portant sur ce sujet fusent grâce aux livres et aux différents sites internet.
    Je tiens ici à mettre surtout en exergue la valeur de l’enseignement lui même.
    Des Bouddhas et des hommes non pratiquants, ont transmis le coeur de ce courant humaniste, bienveillant, protecteur et respectueux du « caractère sacré de la vie ».
    Daisaku Ikeda, mon maître également, porte en lui l’espoir pour faire de ce courant religieux, la base de nos actions dans notre quotidien et dans la société.
    Tous l’enseignement bouddhique transparaît dans le comportement de Monsieur Ikeda.
    La formidable progression de ce mouvement religieux et humaniste est due, aujourd’hui, à son engagement pour appliquer et réaliser le voeux de son propre maître, Josei Toda, mais aussi le voeu de tous les Bouddhas du passé.
    La fidélité dans la transmission d’un savoir éprouvé, expérimenté, permet de sentir la profondeur et « l’efficacité » d’un courant doctrinal X. Dans le cas de notre mouvement Soka (Valeurs), on ne peut que constater les effets positifs de la pratique bouddhique dans notre propre chair, dans notre humeur, dans notre sentiment d’appartenance à une seule et unique race humaine, dans notre rejet des guerres et des violences destructrices et humiliantes en nous mêmes et envers les autres.
    Moi, nous, disciples de Daisaku Ikeda, faisons le voeu de donner notre énergie et les fruits du changement de nos propres tendances négatives, pour créer une nouvelle civilisation promouvant, encore et encore, le respect du caractère sacré de la vie.
    On peut dire que Monsieur Ikeda donne le « tonus », comme on dit aujourd’hui, pour permettre à ceux qui le souhaitent, d’expérimenter la démarche de sa propre révolution personnelle,de se donner les moyens de connaître la joie profonde qui dort au fond de notre vie.
    Merci Sensei ( maître) Ikeda.

  9. Iruka dit :

    bonjour

    je practique ZAZEN, l assise silencieuse suivant les preceptes de l’école du Bouddhisme Zen Sôtô

    pensez vous que c est compatible avec la recitation

    du mantra « nam myoho rengué kyo »

    cordialement dans le dharma

    Iruka

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

uneaura4etoiles |
Fanatique d'esprit |
Scravic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | New EVENING Newcastle CHRON...
| Archives Montségur 09
| Paroles de Soie